Van conversion (Toyota Hiace)

Vous voulez vivre la “vanlife” mais vous avez un mini budget ? Et en plus de cela, vous n’avez pas une tonne d’outils ou d’expérience en matière de bricolage et de conversion de van?

 

 

Pas d’inquiétudes, c’était pareil pour nous ! A notre arrivée en Australie, nous avons acheté un Toyota Hiace  et nous l’avons transformé en petite maison habitable en 10 jours. De plus, c’était la première fois que nous faisions quelque chose comme ça. Nous sommes deux étudiants qui n’y connaissaient pas grand chose en bricolage avant ça, mais regardez, on s’en est plutôt bien sortis !

Dans cet article, je vais essayer d’expliquer rapidement et simplement les différentes étapes de construction de notre maison sur roues. En espérant que ça puisse en inspirer certains et en aider d’autres.

 

Voici la vidéo de la conversion de notre van : 

 

Step 1 : Acheter un van 

 

Acheter un fourgon, c’est un peu plus que dépenser de l’argent.

Tout d’abord, décidez de votre budget et commencez immédiatement à chercher! Même si vous ne pouvez pas acheter de van pour le moment, il est utile de connaître le marché. Ayez une idée des marques et des modèles que vous aimez et vous commencerez également à comprendre quel est le bon prix pour un van dans votre pays/région. 

N’ayez pas peur d’élargir un peu votre recherche aussi. Nous avons mis 45 minutes de route pour récupérer notre fourgonnette car nous ne trouvions rien proche de chez nous.

Nous avons utilisé CarSales et Gumtree  pour trouver notre van. Et au final via CarSales nous avons atterris chez un concessionnaire. Nous avions aussi vu un van Mitsubishi qui avait déjà pas mal vécu et avant de l’acheter nous avons demandé à un garagiste de faire une inspection du véhicule et ce n’était pas bon du tout. Du coup il nous a conseillé de privilégier un véhicule plus récent, en meilleur état, pas aménagé, et de faire tout le set up nous même. Chose que nous avons fait, mais il s’avère que notre van a tout de même des problèmes mécaniques alors que nous n’avons fait d’une centaines de kilomètres (ça c’est une autre histoire –‘).

 

POINTS IMPORTANTS À INSPECTER LORS DE L’ACHAT D’UN VAN D’OCCASION :

 

Le kilométrage (ici en Australie l’idéal est de trouver un véhicule aux alentours de 200 000km) et l’âge de la voiture sont des éléments évidents à prendre en compte, mais voici quelques autres éléments à prendre en compte lors de l’achat d’un véhicule utilitaire usagé : 

  • Pneus : Dans quel état sont-ils ?
  • Climatisation et chauffage : fonctionnent-ils bien? Vivre dans un espace sans clim ni chauffage peut être très inconfortable.
  • Bruits : Écoutez  le bruit du moteur. Tous les bruits inconnus peuvent être le signe d’un problème qui devra être résolu (moteur qui tremble, sifflements…).
  • Fuites : Faites attention aux fuites d’huiles car par la suite cela peut couter cher et être dangereux.
  • Freins : Assurez-vous d’avoir de bons freins.
  • 4×4 ou pas ? : Ce n’est pas une décision décisive, mais c’est une bonne chose à savoir avant d’acheter. Avoir un 4×4 sera nécessaire pour faire des trips sur les longues plages australiennes. Cela dit, notre fourgonnette n’est pas 4×4, nous verrons comment ça va se passer.
  • Carburant : L’idéal c’est quand même l’essence. Nous avons cependant la possibilité avec notre van de pouvoir rouler soit à l’essence soit au GPL (car le précédent propriétaire l’avait fait installer, or il est rare de trouver des véhicules déjà équipés au GPL). Cela dit, le GPL coute beaucoup moins cher que l’essence et est meilleur d’un point de vue environnemental. 

Combien coûte l’achat d’un fourgon d’occasion?

Nous avons payé 10 950 $ pour notre van (acheté en banlieue de Sydney). Et il a fallut rajouter 3% du prix d’achat pour les frais de transfert du titre et l’enregistrement aux Roads and Maritime. Il s’agit donc d’un Toyota Hiace de 2006 qui a 213 000km (en Australie ce n’est vraiment pas beaucoup). 

 

Step 2 : Nettoyage

Il y a de fortes chances que si vous achetez une fourgonnette d’occasion, il vous restera du travail à faire pour tout nettoyer. Quand nous avons acheté notre van, il a fallu enlever le sol, ainsi que le plafond et les plaques des murs. Ensuite nous avons tout nettoyé pour qu’il ne reste que la tôle du fourgon.

 

Step 3 : Prendre les mesures

La prochaine étape consiste à tout mesurer dans votre van : longueur, largeur et hauteur, bien sûr, mais aussi à mesurer les passages de roue et les fenêtres. Obtenir toutes les mesures rendra les prochaines étapes beaucoup plus simples .

 

Step 4 : Faire des plans

Maintenant il est temps de faire des plans. Faites les à échelle réelle en convertissant les mètres en centimètres et en étant très précis dans vos mesures. Demandez-vous ce qui est important pour vous dans un camping-car:

  • un grand lit
  • Un plan de travail pour la cuisine
  • Des rangements
  • Un espace pour se détendre ou s’habiller

 

 

Une fois que vous connaissez vos principales priorités, vous pouvez commencer à réfléchir à l’espace que chaque élément peut occuper et où il devrait aller. C’est comme assembler les pièces d’un casse-tête lorsque vous travaillez avec un petit espace. Et sachez que vous devrez probablement faire des sacrifices. Jouez avec quelques options et choisissez celle qui vous convient le mieux.

Step 4 : L’isolation

 

 

L’isolation de votre fourgon est nécessaire pour votre confort de vie dans l’habitacle. Cela  vous permettra aussi une protection contre le bruit. Nous avons opté pour la laine de verre écologique.

La laine de verre est utilisée dans la majorité des constructions. C’est un isolant qui emprisonne l’air, ce qui lui donne ses propriétés isolantes.

Pourquoi nous avons choisis la laine de verre ?

  • très bon isolant thermique et phonique ;
  • conditionnement en rouleau ou en panneau ;
  • prix attractif.

Pour les murs et le plafond: 

  • Mesurez les espaces entre les montants intérieurs du fourgon.
  • Découpez des morceaux de laine de verre (n’oubliez pas de porter des gants).
  • Remplissez les espaces entre les montants avec les morceaux découpés.
  • Appliquez de l’adhésif isolant  pour maintenir la laine en place.

Pour le sol : 

Nous avons fixé des liteaux en bois aux montants du sol afin de pouvoir mettre la laine de verre entre et avoir un sol plat (photo ci dessus).

Step 5 :  La pose des murs / sol / plafond

 

 

Pour le sol nous avons opté pour du contreplaqué assez épais et solide pour supporter notre poids et celui des meubles. Il nous a suffit de fixer les panneaux de contreplaqué prédécoupés  aux liteaux. Là je vous conseille de garder sous la main l’ancien sol de votre van afin de l’utiliser comme patron pour découper votre contreplaqué ainsi que le revêtement que vous aurez choisis. Pour notre part on a opté pour un joli lino effet vieux plancher.

Pour les murs en revanche nous avons choisi du MDF (panneaux de fibre à densité moyenne)  que l’on a peint en blanc. Ca coute moins cher que le contreplaqué. Nous avons fixé nos panneaux aux montants des murs en tôle.

En ce qui concerne le plafond le procédé est le même que pour les murs, sauf que comme nous voulions un aspect bois, on a choisis des panneaux de contreplaqué en bois dur assez fins.

Step 6 : Le lit 

 

Ici, à vous de voir comment vous avez envie d’aménager votre coin nuit. Personnellement on a décidé de mettre le lit assez haut afin de pouvoir ranger nos surfs en dessous et d’avoir un gros espace de rangement sous le lit. 

Nous l’avons construit avec du MDF (18mm). 

 

 

Step 7 : L’espace cuisine et rangements 

 

 

 

 

Etant donné que j’adore cuisiner j’avais envie d’espace et de beaucoup de rangements. On a donc construit deux meubles de rangements avec 6 placards, 1 tiroir et posé un plan de travail. Tous nos meubles ont été faits avec du MDF (16mm pour le corps et 6mm pour les portes de placards). Pour ce qui est du tiroir nous nous sommes servis des chutes de contreplaqué qu’il nous restait. 

Les rangements sont hyper importants dans un van, c’est vrai que l’espace étant réduit, si vous voulez ranger pas mal de truc il va falloir optimiser l’espace.

 

 

Step 8 : Les finitions et la déco

Peinture, traitement du bois, système d’attache des portes de placards… à vous de voir ! Concernant l’eau et l’électricité nous y reviendront dans un autre article (si vous êtes intéréssés dites le moi en commentaire).

 

 

 

 

Il nous reste encore le système d’eau et d’électricité à faire, mais aussi quelques finitions de décoration pour nous sentir encore plus chez nous et partir sur les routes Australiennes ! En attendant nous allons travailler quelques mois pour renflouer les caisses et préparer notre roadtrip ! 

 

A très bientôt ! 🙂 



9 thoughts on “Van conversion (Toyota Hiace)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Translate »