Bilan après 3 mois en Australie

Voilà maintenant trois mois que nous vivons en Australie et j’avais envie de revenir sur ce début d’année à l’étranger.

Est-ce que ma vie en France me manque ?

Je peux affirmer que non ma vie en France ne me manque pas. Je dirai que ce sont plutôt mes amis, mon chat et ma famille qui me manquent le plus. Et encore grâce aux nouvelles technologies on est tous les jours en contact. Le lifestyle Français est différents du lifestyle Australien. Ce que j’aime ici c’est que les journées commencent beaucoup plus tôt, à 6h30 du matin il y a déjà du monde entrain de lézarder sur la plage et de se baigner. Ce que j’apprécie c’est qu’il y a une vie avant le travail, mais également après le travail puisque tous les commerces ferment assez tôt.

Enfin on ressent vraiment la culture du sport, du surf et du plein air. Les gens sont toujours dehors entrain de se promener en bord de mer. Tout le monde a l’air de s’atteler à avoir une vie active, manger sainement, faire beaucoup de sport. Non sérieux, je vois tous les jours des nanas plus musclées que mon propre mec ahah (non pas qu’il ne soit pas musclé hein… bon ok j’arrête de m’enfoncer) (sorry minou). Mais bref la culture du sport, et de la musculation plus précisément est extrêmement présente et d’ailleurs je trouve cela motivant de voir tout le monde s’activer à avoir une vie saine. J’ai d’ailleurs réfléchis à m’inscrire à F45 (salle de sport qui donne des cours collectifs d’interval trainings), mais quand on voit les prix des abonnements en salle ici, on déchante vite !!

Du coup je me suis rabattue sur les installations de gym extérieures. Il y en a partout sur la cote Est. Et c’est vraiment sympa de se dire qu’on peut avoir accès à des installations (bien équipées) gratuitement pour prendre soin de son corps.

Sur le plan humain, je n’ai pas envie de stigmatiser les comportements “français”, mais disons qu’ici les gens sont très avenants, très souriants et vous font vous sentir directement à l’aise. Les gens ne volent pas, ne se regardent pas de travers, ne s’énervent pas sur les autres et ne passent pas leurs journées à critiquer le voisin… J’ai l’impression que tout le monde est bienveillant, a envie de discuter et de s’intéresser aux autres.

Du coup pour rien au monde je n’échangerai mes séances de yoga sur la plage, mes sessions de surf ou mon açai bowl pour ma vie Toulousaine. Et encore moins en ce mois de décembre ahahah !!

Vivre dans 3m²

Alors c’est comment de passer d’un appartement de 25 m² à un van de 3m² ?

Evidement il nous a fallut un temps d’adaptation, d’autant plus que notre première semaine en van a été juste catastrophique. Il a plut des trombes d’eau pendant 2 semaines, sans parler du vent. Mais le meilleur dans tout ça c’est que notre van avait des fuites et que l’eau s’infiltrait… Il fallait aussi faire à manger à l’intérieur du van avec toutes les fenêtres fermées, alors la température avoisinait souvent les 50°C ahah. Pour couronner le tout nous avons eu des problèmes mécaniques qui nous ont couté assez cher et nous ont mis dans la m* pour le reste de notre trip… Vous l’aurez compris le début de notre aventure n’a pas été facile, on a un peu déprimé mais nous avons essayé de régler les problèmes les uns après les autres et petit à petit on commençait à sortir la tête de l’eau !

En repensant à cette période on en rigole même si sur le moment ça ne l’était pas du tout. Mais que voulez vous, c’est la vie, il faut accepter les hauts et les bas !

Nous prenons nos marques avec ce nouveau mode de vie et apprécions de plus en plus de vivre comme cela, avec le stricte nécessaire. En plus on peut amener notre maison partout là où on veut, c’est cool non ?. Nous avons aussi investit dans l’électricité et avons acheté un petit ventilateur qui nous permet de passer des nuits un peu plus agréables quand il fait 38° dehors !

Bon bien sur vivre à deux dans 3m2 ça amène souvent à des bousculades, à des : “pousses toi de là j’ai besoin de m’habiller”, ou encore “mets toi dans un coin et ne viens pas dans mes pattes pendant que je cuisine!” MAIS c’est quand même bien sympa je vous assure !!!

D’ailleurs si vous voulez un article plus détaillé sur notre façon de vivre en van, ou même une vidéo sur une journée type n’hésitez pas à me le faire savoir en commentaires !!

Voyager à deux

Voyager à deux c’est faire des concessions, écouter l’autre et mettre sa fierté de coté. Parfois il nous arrive de nous engueuler bien fort mais c’est toujours à cause de trois critères bien précis : le stress, la fatigue et l’anxiété. Toutefois en l’écrivant je me rend compte d’à quel point toutes nos galères nous ont rapproché, j’ai l’impression qu’on forme une belle équipe. Quand il y en a un qui n’a pas le moral l’autre est toujours là pour l’aider à garder une pensée positive. Car si nous commençons à déprimer ou perdre la motivation tous les deux à cause d’un événement qui aura causé du tort à notre voyage, autant vous dire que ce serait vraiment pas gai…

Voyager à deux permet de faire de belles economies. Diviser le prix du van et de l’essence c’est déjà énorme sur un an. Pour la nourriture cela dépend car pour l’instant nous n’avons pas de frigo donc on ne peut rien stocker et je trouve que cela ne nous permet pas d’économiser, au contraire.

Je pense aussi qu’il est important de continuer de se fixer des objectifs pendant une année comme celle-ci. Se trouver des projets personnels sur lesquels travailler pour sentir que l’on est productif. Car il est vrai que l’on peut vite tomber dans une routine où l’on se croit en vacances. Mais Etienne et moi avions envie de faire de cette année, l’année la plus enrichissante possible et avions envie de nous consacrer à nos projets personnels pour avancer le plus dessus.

Bon quand même le principal dans tout ça c’est qu’on est entrain de vivre des moments inoubliables et que je suis vraiment fière de nous d’avoir porté ce projet à bien.

La leçon que j’ai tiré de ces trois premiers mois

Je pense à cette question depuis quelques jours maintenant et je pense que ce que je retiens de ces trois premiers mois c’est que notre bonheur ne dépend pas de là où l’on se trouve. Ce n’est pas parce qu’on est à un endroit que forcement on va être heureux et que cela va régler tous nos problèmes. J’ai longtemps pensé le contraire avant de venir en Australie.

Mais plus le temps passe et plus je réalise que, vous aurez beau fuir ce qui vous attriste, ou un lieu dans lequel vous ne vous pensez pas être le plus heureux du monde, cela ne vous rendra pas forcement plus heureux.

Tout se joue dans la tête et dans notre façon de penser. Même en étant en Australie il m’arrive parfois de déprimer, de me sentir en colère à cause de choses qui se passent en France ou de ne pas me sentir bien dans mon corps, pas en accord avec moi même… Bref votre bonheur ne dépend que de vous même, de votre façon de penser, de vous comporter. Tout ne dépend que de vous. Personne ne va venir vous prendre par la main et vous chanter une berçeuse quand vous n’arrivez pas à vous endormir le soir à cause de quelque chose qui vous énerve.

Et je pense que c’est bien de se le rappeler. J’aime beaucoup essayer de me comprendre, de travailler sur moi même et avoir une pensée positive, reconnaissante… Nous sommes comme un chantier constamment en travaux et c’est à nous de faire la plus belle construction et de nous améliorer au fur et à mesure.

Où on en est maintenant ?

A l’heure où je tape ce paragraphe nous sommes le 22 décembre et cela fait bientôt 1 mois que nous avons commencé à travailler dans le café d’un amis que nous avions rencontré à Bali l’été passé.

Nous faisons des açai bowls, des poke bowls, des smoothies, des avocado toasts… L’ambiance est vraiment cool, on se sent déjà comme dans une petite famille. Nos collègues sont ultra gentilles et fun. On a d’ailleurs fait un repas/soirée de Noël tous ensemble et c’était vraiment un super moment (bien arrosé je vous l’accorde ahah) !!

Le café est situé à Mooloolaba, sur la Sunshine Coast dans l’Etat du Queensland. Nous allons travailler ici jusqu’à fin février, histoire de mettre le plus d’argent de coté pour voyager tout autour de l’Australie sans plus avoir besoin de travailler (on l’espère) ! Du coup en ce moment on est vraiment en mode “survie”. On essaie de mettre le plus d’argent de coté et de faire attention à nos dépenses

Qu’est ce qui est prévu pour les 7 prochains mois ?

Du road trip à gogo !!! On a prévu de voyager tout autour de l’Australie sans avoir exactement planifié ce que l’on veut faire. Ce que l’on sait c’est que l’on aimerait monter vers Cairns, partir vers Darwin, puis descendre sur Alice Springs, filer vers l’Ouest du coté de Perth, et rejoindre Sydney en passant par le Sud de l’Australie (Adélaide, Melbourne, Great Ocean Road…). Bref, beaucoup de kilomètres et de choses à raconter nous attendent et nous sommes bien impatients !!!

A très bientôt pour de nouvelles aventures 🙂



7 thoughts on “Bilan après 3 mois en Australie”

  • Je suis admirative de tout ce que vous entreprenez c’est vraiment topissime .. continuez de nous faire rêver ! Vous ne pouvez être que fier de vous deux de tout ce que vous vivez car vous vous en êtes donner les moyens ! Bravo ! Et merci pour tout ces partages j’ai l’impression detre sur ton épaule et de pouvoir découvrir ce merveilleux pays … nous sommes cousines au je ne sais combien de degré .. nous ne nous connaissons pas mais j’ai quand même cette petite fierté de me dire que « ma cousine » vit des choses extraordinaires !! Avec romain vous n’avions fait qu’un petit road trip aux États Unis et j’en garde un merveilleux souvenir il me tarde d’emmener Pablo découvrir toutes ces cultures cet art de vivre tellement différent de la France et telment constructifs !!! Profitez bien tout les deux 😘😘😘 bisous Pauline «  Les voyages forment l’esprit et rectifient les idées« 

    • Tu n’as pas idée à quel point ton message me fait plaisir ! Je ne peux que vous souhaiter de faire vivre à votre petit garçon ce genre d’expérience, lui faire découvrir de nouvelles cultures et le pousser à être curieux… Je vous embrasse bien fort et vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d’année 🙂 ♡

  • Vraiment très belle expérience, chouette récit très touchant…enjoy enjoy enjoy …vous Vivez!!!!!! Et le van c’est top..bises

  • Bonjour à vous deux. Ca fait plaisir de suivre vos avantures, c est sympa de prendre le temps de partager. Noellie, tes reflexions sur la vie australienne me rapellent des souvenirs. Ensuite, on relativise un peu car en un an, quand on a un esprit positif, on a tendance à ne voir que le bon côté des choses. En revenant en Australie plusieurs fois, en s interessant aux sujets sociaux et politiques par les journaux, on découvre aussi les côtés négatifs. Mais ca reste un chouette pays, surtout pour les sportifs aquatiques et les aventuriers!
    Ca serait sympa de faire un tite video sur votre installation électrique.
    On a hate de voir le road trip à venir! Il y aura sans doute des galères, mais tellement de choses extraordinaires à voir et vivre dans ce pays! Attention aux distances et aux zones désertiques.. je ne sais pas si vous voulez tout faire en camion, mais si c est le cas ca va etre énormément de route. Bonne continuation les tourtereaux !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Translate »